Bataillon Bigeard: Indochine (1952-1954), Algérie (1955-1957) par Erwan Bergot

Bataillon Bigeard: Indochine (1952-1954), Algérie (1955-1957)

Titre de livre: Bataillon Bigeard: Indochine (1952-1954), Algérie (1955-1957)

Éditeur: Presses de la Cité (réédition numérique FeniXX)

Auteur: Erwan Bergot


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Erwan Bergot avec Bataillon Bigeard: Indochine (1952-1954), Algérie (1955-1957)

Livres connexes

Octobre 1952. Deux divisions vietminh - douze mille hommes - déferlent sur le Pays Thaï. Face à elles, le 6e Bataillon de Parachutistes Coloniaux, largués en enfants perdus sur Tu Lê, petit village de brousse. Pour Saïgon, pour l’état-major, ces quatre cents paras sont rayés du nombre des vivants. Sept jours plus tard, après une odyssée dramatique, les Bérets rouges surgissent de la jungle, épuisés, en loques, portant leurs blessés. D’un seul coup, le 6e B.P.C. entre dans la légende et son chef, le commandant Bigeard, n’en sortira plus. Six années durant, d’Indochine en Algérie, son nom se confondra avec l’épopée des parachutistes. Mais qui étaient ces hommes, compagnons d’un chef aussi prestigieux ? Pourquoi se battaient-ils, au long de cette “piste sans fin” où tombaient tant des leurs ? Que cherchaient-ils ? Et surtout quelle foi, quelle force faisaient d’eux les meilleurs ? Après une rigoureuse enquête, Erwan Bergot, qui fut l’un des leurs, a retrouvé les anciens du “Bataillon Bigeard”. Ils se sont racontés simplement, sans phrases. De ces récits, l’auteur a su faire jaillir une émotion, une vérité dont Bigeard lui-même a dit : “A gorge serrée, je viens de lire d’une traite en cinq heures ce livre et revivre avec mes frères parachutistes, cités ou non, vivants ou disparus à jamais, ces longues années de combat dans le froid, la neige, la chaleur, la jungle, le désert...”